Suis-je obligé de me rendre à mon entretien annuel d’évaluation ?

By 11 août 2018 août 26th, 2018 Blog

En ce début d’année, il est conseillé à l’employeur de lancer la campagne d’entretien annuel de ses collaborateurs. En effet, ce moment est l’occasion de faire un point sur l’année écoulée mais également de fixer des objectifs pour l’année à venir. Néanmoins, très souvent, certains collaborateurs refusent de s’y rendre ? Comment cela se passe-t-il dans la pratique ? Explications !

Les règles existantes en la matière !

Nous le savons tous : l’entretien annuel d’évaluation est un moment primordial aussi bien pour le collaborateur, que pour le manager car c’est l’occasion de mettre sur la table, l’ensemble des événements qui se sont déroulés l’année d’avant. On parle très souvent d’«échange privilégié » !

C’est aussi l’occasion de faire le point sur les aptitudes professionnelles des collaborateurs et d’établir les axes d’amélioration !

Notez-le : l’employeur tient de son pouvoir de direction le droit d’évaluer ses collaborateurs !

Il est généralement conseillé de formaliser l’entretien par un écrit signé par les deux parties. Attention : le document officiel doit être présenté aux représentants du personnel car ce dernier peut avoir des incidences sur le comportement des collaborateurs mais également, car cette technique permet un contrôle de l’activité des collaborateurs. Employeurs, prenez donc vos précautions !

Notez-le : les entretiens d’évaluations ne sont pas contraires aux principes du droit du travail !

Par ailleurs, il est important de rappeler que l’entretien annuel d’évaluation n’est pas obligatoire pour l’employeur sauf si un accord ou une convention collective le prévoit. Il n’est pas donc pas obligé de le mettre en place. Néanmoins, en ce qui concerne le collaborateur, cet entretien est obligatoire. Ce dernier est donc tenu de s’y présenter et s’il refuse, il peut se voir infliger une sanction disciplinaire, y compris le licenciement pour faute grave. Néanmoins, attention : pour pouvoir sanctionner, il faut avoir impérativement respecté la procédure de consultation des représentants du personnel !

Attention : en cas d’utilisation d’un nouveau support, ce dernier doit être préalablement soumis au CHSCT !

Notez-le : dans la pratique, l’appréciation se fait au cas par cas !

Quels sont les droits durant l’entretien annuel d’évaluation ?

Il convient de rappeler que les questions posées lors de l’entretien annuel d’évaluation et qui figurent sur le document ne doivent avoir pour finalité que d’apprécier les aptitudes professionnelles du collaborateur. Ce qui veut dire, que ces derniers peuvent donc refuser de répondre à toute question sans lien avec l’évaluation de ses aptitudes.

D’ailleurs, il est tout-à-fait possible de ne pas être d’accord avec son manager sur certains points et également de refuser de signer le document. Dans ce cas bien précis, il est intéressant de faire appel aux services ressources humaines qui peuvent intervenir en tant que médiateur.

Attention : le simple refus de contresigner un compte rendu d’entretien annuel d’évaluation n’est pas considéré comme fautif !

De toute évidence, ce qu’il faut impérativement retenir, c’est que si l’entièreté de la procédure a été respectée, il est obligatoire de se présenter à l’entretien annuel d’évaluation. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il faut se plier à toutes les demandes de l’employeur. Le tout étant de respecter son pouvoir de direction !

Yasmine BELHO

[Source: myRHline]

Laetitia Gallin

Author Laetitia Gallin

More posts by Laetitia Gallin