Entretien d’embauche : comment démontrer votre agilité numérique ?

By 25 novembre 2016Blog

Article publié le 09/11/2016

 

Digitalisation ! Quand elles ne le sont pas déjà, les entreprises sont toutes – chacune à leur niveau- entrain de passer en mode digital. Que ce soit pour leur processus de recrutement, leurs ventes, leurs achats, etc… elles recherchent donc des profils numériquement agiles.

Nos conseils pour montrer que vous êtes un pro du digital sur votre CV.

Exposer son score au Tanu : il ne suffit pas d’être un twittos invétéré ou d’avoir des milliers de fans sur FB pour faire un bon score au Test d’agilité numérique universel (Tanu) lancé par Immersive Lab. Dans ce QCM -90 questions- d’une trentaine de minutes, vous devrez montrer que vous maitrisez les raccourcis clavier, les enjeux de l’impression 3D mais aussi ceux de l’open source ou encore des Bitcoins, etc.

Au final, vous obtiendrez un certain score. Si vous décrochez entre 60 et 70 points, vous êtes considéré comme un bon utilisateur des outils digitaux. Entre 70 et 80, cela prouve que vous êtes en veille très active sur le sujet. Au delà, vous êtes un crack du sujet, well done !  Vous pouvez tout à fait indiquer votre score au Tanu sur votre CV. Par exemple dans la catégorie, « centres d’intérêt ». Cette information donnera une indication sur votre appétence digitale au recruteur. A profil et compétences métiers équivalents, il pourrait, pourquoi pas, faire la différence.

Mooc toujours ! Si vous avez suivi un (ou des) Mooc, les fameux Massive Open Online Courses, indiquez-le dans la rubrique « Formations » de votre CV. Vous pouvez même y insérer le lien hypertexte vers le programme suivi, voire le nom du « prof », si ce dernier est une pointure dans son domaine. Vous affichez ainsi votre capacité à vous auto former. Une compétence indispensable dans les organisations en cours de digitalisation où le changement est permanent et la remise en question impérative. Le recruteur pourrait également voir en vous un futur « mooc evangelist ».

A savoir, un collaborateur capable de diffuser en interne la culture de la formation en ligne. Pendant ou en dehors du temps de travail.

Jouer de son Klout score : rien à voir avec une quelconque secte ! Non, le Klout score est en fait un nombre compris entre 1 et 100 permettant de mesurer votre activité et votre influence sur les principaux réseaux sociaux. A chaque fois que vous produisez ou interagissez avec d’autres personnes sur LinkedIn, FB, etc, vous générez de l’action chez les autres.

C’est donc cette influence que le puissant algorithme de cet agrégateur de comptes sur les réseaux sociaux calcule. Si vous obtenez 40 sur 100, vous êtes dans la moyenne. A plus de 60, vous faites partie des 5% de personnes les plus influentes. Une excellente performance qui mérite d’être signalée sur votre CV…  et sur vos profils en ligne of course.

Afficher sa maitrise informatique / bureautique : sur le sujet, vous avez l’embarras du choix. D’abord, le Passeport de compétences informatiques européen (PCIE) évalue vos compétences de base sur la maitrise des outils bureautiques utilisés en entreprise.

Tableur, bases de données, navigateur internet… Vous disposez de 60 minutes pour répondre à 35 questions. Votre bon score au TOSA Office (entre 1 et 1000, 1000 étant le meilleur) vous permettra de montrer que vous maitrisez à la perfection Excel, Word et Power Point. Si vous connaissez les codes PHP 5, Java, C# et HTML5, vous pouvez aussi passer le Tosa Code et l’indiquer sur votre CV.

 

Sylvie Laidet, myrhline

Laetitia Gallin

Author Laetitia Gallin

More posts by Laetitia Gallin