DRH : fonction à risques en période de crise sanitaire !

By 30 avril 2020mai 5th, 2020Blog

La crise liée au Covid-19 met à l’épreuve les DRH ! En effet, entre la prise de décisions rapides, à savoir l’organisation du télétravail, le suivi de l’activité ainsi que le maintien du dialogue social, ce n’est pas chose facile mais ces derniers n’ont véritablement pas le choix ! Comment s’organisent-ils actuellement et surtout comment envisagent-ils l’avenir ?


DRH : au cœur de la crise !

En cette période de crise sanitaire, une bonne gestion des ressources humaines est fondamentale et cela doit être intégré dans la stratégie d’entreprise ! A cet effet, l’un des éléments qu’il faut retenir est la « valeur inestimable » de l’humain. En temps de crise, il est indispensable pour le DRH de jouer la carte de la transparence. Pour cela, des réunions périodiques permettant de dresser un état réaliste de la situation doivent être organisées pour présenter aux collaborateurs les défis auxquels l’entreprise doit faire face.

Aussi, depuis le début de crise, le DRH est en première ligne et sur tous les plans ! En effet, ce dernier doit jongler entre obligations et prévention ! Son rôle central est d’accompagner leurs organisations ainsi que leurs salariés ! Rappelons qu’il doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité physique et la santé mentale des collaborateurs !

Le DRH doit prendre des décisions dans des délais courts et parfois dans des conditions de travail dégradées !

Par ailleurs, certains DRH doivent être présents sur le terrain, mais également se rendre disponible pour répondre aux questions et inquiétudes des collaborateurs et tenir bien évidemment compte des situations individuelles. Ce dernier doit mesurer l’importance des conséquences de la crise et gérer les urgences avec beaucoup de pédagogie. Il nous semble d’ailleurs primordial que le DRH participe aux réunions des cellules de crise !

Vous l’aurez compris : la priorité actuelle pour le DRH étant d’assurer la continuité de l’activité et de préserver le moral des collaborateurs. Cependant, des inquiétudes sur l’avenir demeurent !


DRH : craintes sur l’absence de visibilité future !

La principale crainte actuelle du DRH est celle de ne pas avoir de visibilité sur l’avenir pour ses collaborateurs ainsi que sur l’activité. En effet, comment va se dérouler la reprise progressive ? Comment tenir compte de l’état psychologique des collaborateurs ? De nombreuses questions auxquelles le DRH n’a pas de réponse immédiate et ce dernier ne peut pas se projeter !

Ce que nous savons est qu’il est certain que l’après-confinement ne se fera pas forcément dans les meilleures conditions car il faudra réapprendre à retravailler comme avant et autrement.

De plus, il convient de préciser que les projets vont devoir être certainement reportés et pour certains annulés ! Les déceptions seront nombreuses et il va falloir tenir compte de tous ces aspects.

Enfin, certains DRH ont tout de même peur de perdre en quelques semaines, le travail réalisé ces derniers mois, voire ces dernières années. Il est probable qu’il faudra procéder à des licenciements pour motif économique voire même fermer l’entreprise

La santé psychologique du DRH est atteinte parfois beaucoup plus que les salariés eux-mêmes !

Comment de ce fait construire une dynamique positive en cette période particulière ?


DRH : contribuer à assainir le climat social !

Pour face à cette crise sans précédent, il est primordial pour le DRH de rester positif et de ne pas montrer son stress ! En effet, l’état d’esprit doit impérativement rester positif même si cela n’est facile !

Il est primordial pour le DRH d’être adaptable, ambitieux et agile !

Pour cela, tout au long de cette crise et même après, ce dernier devra continuer à communiquer et échanger avec les collaborateurs ainsi que les représentants du personnel. Nous proposons également de travailler en étroite collaboration avec les membres du Comité de direction. En effet, la solidarité est de mise en cette situation inédite !

Il serait d’ailleurs intéressant à la fois pour le DRH ainsi que pour l’entreprise de faire un retour d’expérience sur ce qu’il vient de se produire et que ce dernier puisse modifier de manière indéterminée (tant que cela fonctionne), certains modes d’organisation de travail et le rapport au travail.

Par ailleurs, le positif que devra en tirer le DRH est la capacité à pouvoir s’adapter rapidement en tenant compte de l’ensemble des aspects dont notamment, le développement du télétravail.

Enfin, précisons également que ce dernier ne doit pas non plus rester isolé pour autant. Rappelons qu’il peut s’appuyer non seulement sur la médecine du travail mais également les représentants du personnel.

En définitive, nous retenons que l’épidémie que vit actuellement les entreprises ouvre la voie à d’autres façons de penser et d’agir non seulement au niveau des ressources humaines, mais également au sein des entreprises. La situation n’est pas prête de changer dans les jours à venir. Nous ferons un point dans quelques semaines.      SOURCE : MYRHlyne


Laetitia Gallin

Author Laetitia Gallin

More posts by Laetitia Gallin